Un impact positif pour l'Homme et pour la nature... dès maintenant.

 

S'appuyant sur des matériaux de construction naturels, Hemp Eco Systems a décidé de servir la nature et l'être humain et de relever l'un des défis les plus complexes de notre temps : comment construire des maisons saines sans endommager notre environnement?

 

Jorgen Hempel, fondateur de Hemp Eco Systems.

 

Un matériau chargé d'histoire.

 

Le chanvre est un cadeau de la nature : des racines jusqu'aux graines, aux fibres et au bois, il fournit d'importantes ressources très utiles aux hommes.

-4000 À 1920

 

BON POUR LA NATURE / BON POUR L'HUMANITÉ

 

Nos ancêtres n'avaient que la nature pour se fournir en matériaux nécessaires à la construction de leur habitat.

1920 À 2015

 

RAPIDITÉ MAXIMALE / COÛT MINIMAL

 

L'Homme invente les matériaux de construction synthétiques pour construire des maisons et des bâtiments synthétiques.

DEPUIS 1990

 

BON POUR LA NATURE / BON POUR L'HUMANITÉ

 

Retour à la nature comme source d'approvisionnement en matériaux de construction.

Notre vision

 

L'harmonie entre les activités humaines et l'environnement naturel est une condition essentielle à notre futur.

 

Pour répondre simultanément aux objectifs environnementaux exposés notamment lors de la conférence sur le climat COP 21 et face aux enjeux de santé publique, nous voulons, dès maintenant, changer les méthodes de conception et de construction des bâtiments.

 

Notre mission

 

Encourager un mode de vie sain et durable en réintroduisant des matériaux naturels dans le secteur du logement et de la construction, dans le monde entier.

 

Pour atteindre cet objectif, nous pensons que la réponse est dans la nature. Nous avons donc développé des matériaux naturels durables et basés sur des ressources d'origine biologique en alternative unique aux solutions actuelles d'origine carbonique:

 

  • construire et rénover tous types de bâtiments à rendement énergétique performant et à très faibles émissions de carbone ;

  • garantir aux occupants une atmosphère intérieure sûre, saine, et confortable ;

  • agir dès maintenant pour obtenir un impact environnemental et social et faire évoluer les méthodes de construction.

 

Nos solutions bénéficient à la fois aux êtres humains et à la nature, dans le respect de la législation et des règlements de sécurité.

Source: World Resources Institute, Climate Analysis Indicator Tools, 2014

Historique de Hemp Eco Systems et de notre produit

Utilisation d'un matériau gaspillé.

Il y a près de 20 ans, le Français Yves Kühn et Jorgen Hempel découvraient le chanvre et développaient un matériau de construction prometteur. Le cannabis sativa, également désigné chanvre industriel, produit des graines et des fibres, tandis que la tige (le bois) était mise au rebut. On découvrit alors que ce bois contenait un pourcentage élevé de silice qui le rendait résistant au feu et à la putréfaction. Ces propriétés en particulier étaient recherchées pour obtenir un matériau de construction valable. Le bois était haché, humidifié et mélangé avec différents liants, principalement la chaux (carbonate de calcium).

 

Un marché-test.

Le mélange chanvre/chaux est devenu un matériau isolant extrêmement performant et ses qualités de régulation de l'humidité ont été découvertes. Durant les années 90, des centaines de maisons ont été construites et rénovées, essentiellement en France, pour un marché orienté vers les solutions écologiques.

 

L'émergence d'une préoccupation planétaire.

Au cours de la première décennie des années 2000, le monde a commencé à se préoccuper de l'énergie, de la pollution et de l'épuisement des matières premières, offrant soudainement de nouvelles perspectives à notre produit.

 

La découverte de la chaux hydraulique.

Durant les années 2010, Jorgen Hempel et ses techniciens ont réalisé que la chaux hydraulique (carbonate de calcium pur) serait le liant idéal pour le chanvre. Le carbonate de calcium existe en abondance dans le monde entier. Transformé en poudre et humidifié, il se sature et, par un processus naturel, retourne lentement à son état d'origine de carbonate de calcium en absorbant du CO2. Ce type de chaux mélangé à du chanvre constituerait un matériau de construction idéal, non énergivore et non polluant, capable de créer une atmosphère intérieure alcaline, exempte de CO2, pour la santé et le bien-être des occupants. Toutefois, le problème était que la chaux nécessitait 4 à 6 mois pour sécher.

 

Une invention pour résoudre un problème vieux de 2000 ans.

Après étude de la problématique et suite à de nombreuses tentatives, 4 minéraux naturels permettant de sécher la chaux en 1-2 jours, sans perdre sa précieuse capacité à absorber le CO2, ont finalement été identifiés. Un brevet fut déposé et HES gagna le 1er prix à la conférence internationale sur les biomatériaux de Cologne en avril 2014. Nous avons résolu un problème vieux de 2000 ans et possédons désormais un matériau unique répondant à toutes les exigences du futur : la nature comme fournisseur, des matériaux propres naturellement, économes en énergie, régulateurs d'humidité et surtout bons pour la santé et le bien-être des occupants. 

 
 

Pourquoi la maison à consommation nulle est-elle un concept erroné?

 

Rendre une habitation totalement hermétique pour en faire un logement à consommation nulle est un concept erroné pour les raisons suivantes:

 

Pour commencer, qui parle de consommation zéro?

 

Des millions de logements et de bâtiments existants sont énergivores parce que ni les matériaux, ni les conceptions étudiées n'étaient disponibles au moment de leur construction.

 

Comment remédier à cette situation?

L'une des solutions raisonnables serait, par conséquent, de réduire de moitié la consommation énergétique de 90 % de ces bâtiments.

Nous parlons ici de milliards d'économies et d'émissions par an et cela est parfaitement réalisable. 

 

Il est inutile de construire ou d'isoler des bâtiments à l'aide de matériaux synthétiques issus des matières fossiles et minérales. La transformation de ces matières premières en matériaux utilisables pour la construction et l'isolation nécessite une telle quantité d'énergie et engendre de telles émissions de CO2, qu'il faudra bien plus que la durée de vie économique du bâtiment pour récupérer l'énergie ou le CO2 consommé(e) et émis(e) pour la fabrication. 

 

Le développement de bâtiments modernes, économes en énergie et de produits d'isolation est basé sur le retardement du transfert de la température ou sur l'hermétisation des maisons et des bâtiments. L'effet non respirant ainsi produit a généré des résultats très négatifs qui ne devraient pas être tolérés. Si l'humidité est considérée comme le principal ennemi dans une habitation, elle est également l'élément le moins contrôlable. 

La condensation se formera sur toute membrane non respirante par simple exposition au froid suivie d'un réchauffement ou inversement. 

 

Aucun concept développé ou inventé ne devrait être proposé ou vendu sur le marché sans prendre en considération la totalité des effets, depuis la naissance jusqu'à la fin de vie du produit. Nous devons considérer à la fois les effets positifs et négatifs et définir des priorités raisonnables. La question est maintenant de savoir combien de temps nous pouvons nous permettre d'économiser de l'énergie quand, dans le même temps, nous détériorons la nature et la santé des occupants d'une maison ou d'un bâtiment.

 
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

Copyright © 2018 | Hemp Eco Systems Group | All rights reserved.